EN FR

     

Accueil | Koniambo Nickel SAS

Ressources humaines

Action ciblée contre la violence

02/04/2014

La violence conjugale n’épargne pas les travailleurs de Vavouto, dont 31,7 % sont aujourd’hui des femmes. Koniambo Nickel SAS s’engage dans la lutte contre ce fléau en mettant en place un dispositif d’écoute des salariés sur site ; elle lance aussi une campagne de communication qui dépasse son enceinte, pour encourager les comportements sociaux responsables.

Tout commence par une bonne information. Les employés de Koniambo Nickel SAS bénéficient désormais d’un accompagnement rigoureux lorsqu’ils sont confrontés, tant dans leur vie professionnelle que personnelle, à la violence. Agressions et harcèlement sexuels, violences physiques ou morales, aucune forme de souffrance n’est oubliée. L’industriel s’est engagé progressivement dans ce combat depuis juillet 2012, en invitant, sur demande de son comité social, l’association « Femmes et violences conjugales » à animer sur le site de Vavouto des séances d’information à l’attention de ses salariés, aux cultures et ethnies variées. Le succès de la formule s’est aussitôt avéré ; la Direction des ressources humaines de l’entreprise s’est donc investie plus avant dans ce projet pour soulager le personnel concerné, en général des femmes. Car la violence subie a sans conteste un impact sur leur comportement et leur performance au travail.

Un plan d’actions a été défini. Un comité de pilotage le met en oeuvre. Il est constitué de représentants des services « ressources humaines », « communication » et médical de Koniambo Nickel SAS ainsi que d’un superviseur de la mine, auxquels s’ajoute une assistante sociale envoyée par la Direction des actions sanitaires et sociales de la province Nord. Deux nouvelles journées de sensibilisation ont été organisées les 28 et 29 mai 2013 à Vavouto, selon la formule du « forum de discussion », en coopération avec les associations intéressées au débat. Des professionnels de la santé y ont participé. Les coordinateurs du projet ont au préalable lancé un concours, en interne, pour trouver un slogan contre la violence conjugale. Les propositions du personnel ont afflué, confirmant l’opportunité d’apporter un soutien aux salariés en difficulté et de renseigner très largement les autres.

« Il suffit d’une fois pour que ce soit la dernière »

Pendant ces deux journées, quelques moments clés. Une pièce de théâtre a mis en scène la violence conjugale, remportant un vif succès : certains spectateurs n’ont pas hésité à monter sur les planches, inspirés par leur vécu. L’un d’eux a eu le courage de revenir sur ses agissements passés, entrainant dans l’auditoire une émotion palpable. Tous les témoignages recueillis à cette occasion ont permis d’identifier des mesures de suivi adaptées sur site. Les victimes qui se manifesteront seront, en toute confidentialité, bien renseignées sur leurs droits et orientées vers les structures externes compétentes pour les aider à sortir de la spirale infernale de la violence.

« Qu’elle frappe ou pas, ne laissons pas entrer la violence » : Koniambo Nickel SAS continue de divulguer son message grâce à des dépliants et compte associer ses effectifs à ses interventions régulières. Son implication dans la gestion de ce problème de société découle des valeurs qu’elle défend : pas de développement durable sans bien-être individuel. Comme il le fait pour la lutte contre l’insécurité routière, l’industriel renforce là encore sa coopération avec les institutions locales.

Source : VKP INFOS

Juin / Juillet 2013
Retour aux actualités Archives Archives : Ressources humaines
Koniambo Nickel SAS