EN FR

     

nos actionnaires

Koniambo Nickel SAS est une coentreprise appartenant à la Société Minière du Sud Pacifique (51 %) et à Glencore (49 %).

Les deux actionnaires assument un contrôle conjoint, une représentation égale au sein de son conseil de direction.

La répartition du capital entre les deux actionnaires (51 % pour la SMSP et 49 % pour Glencore) traduit leur volonté commune de maximiser les retombées financières de Koniambo Nickel pour les communautés locales de la province Nord dans une optique de développement durable.

Glencore s’est engagée à financer l’ensemble des coûts de construction du projet. Toutefois, au fur et à mesure de l’avancée de la construction, la SMSP a la possibilité de répondre aux appels de fonds proportionnellement à sa participation dans le capital, mais elle n’a pas l’obligation de le faire.

Société Minière du Sud Pacifique

André DANG VAN NHA"L’usine du Nord répond à un objectif fondamental et incontournable du rééquilibrage économique et social du territoire, lequel est fondé sur une stratégie de valorisation et d’optimisation de la ressource mobilisable. Elle est le symbole d’une véritable quête d’émancipation économique qui rend possible ce rééquilibrage, pierre angulaire de la construction d’un destin commun. Grâce à nos efforts et à celui de notre partenaire, elle est devenue une réalité. Le changement que cela a induit est arrivé très vite et il est aujourd’hui de notre responsabilité de faire en sorte que les populations concernées et leurs espaces de vie soient portés par ce changement et non meurtris par lui.”

André DANG VAN NHA
Président directeur-général SMSP

Le bras financier du Nord

La Société Minière du Sud Pacifique (SMSP) est une filiale de la Société de financement et d’investissement de la province Nord (SOFINOR), le bras financier de la province Nord, et de la Société de Développement des Iles Loyauté (SODIL).

La SMSP est une société minière à prépondérance métallurgique, qui détient 51% de chacune des co-entreprises issues des partenariats industriels qu’elle élabore. Ainsi, détient-elle 51% de la co-entreprise Koniambo Nickel SAS (KNS) dont les 49% restants sont détenus par Glencore pour le traitement des garniérites du massif du Koniambo. Elle détient 51% dans les deux co-entreprises Nickel Mining Company SAS (NMC) et Société du Nickel de Nouvelle-Calédonie et Corée co Ltd (SNNC), dont les 49% restants sont détenus par l’aciériste sud–coréen POSCO.

Ce partenariat qui constitue une filière complémentaire à celle de l’usine du Nord, valorise en Corée les garniérites pauvres issues des centres miniers de Ouaco, Poya, Nakety et Kouaoua. La SMSP détient également 51% dans la co-entreprise Caledonian Chinese Mining Company SAS (CCMC) en partenariat avec la société chinoise Jinchuan pour un projet de traitement des latérites.

Une production valorisée

Acteur incontournable du rééquilibrage économique de la Nouvelle- Calédonie, la SMSP s’est engagée dans une stratégie de valorisation de la ressource minière orientée vers la production de nickel métal. À ce titre, elle a signé, en 1998, les accords de Bercy qui ont marqués le début officiel du projet de l’usine du Nord.

#

Dix ans plus tard, avec son partenaire POSCO, elle a fait naître une nouvelle voie de valorisation de la ressource permettant de traiter du « petit minerai » et pérennisant l’activité sur des mines qui auraient dû fermer faute de teneur commerciale. Plus récemment, la SMSP et POSCO ont pris la décision de procéder à l’extension des capacités de production de 30 000 à 54 000 tonnes de nickel métal contenu dans des ferronickels.

Pour la SMSP, la construction de l’usine du Nord répond à un objectif fondamental et incontournable du rééquilibrage économique et social du territoire, lequel est fondé sur une stratégie d’acquisition et de valorisation de la ressource au profit du pays. L’usine du Nord symbolise en effet une véritable quête d’émancipation économique passant par l’adhésion des communautés à un projet qui rend possible l’association des cultures présentes en Nouvelle-Calédonie à ce rééquilibrage économique, pierre angulaire de la construction d’un destin commun.
logo SMSP

Glencore

"Glencore est fière de voir aujourd’hui Koniambo Nickel en production et nous nous réjouissons à la perspective des bénéfices considérables que l’entreprise va générer au profit de la Nouvelle-Calédonie et de l’ensemble des parties prenantes.
La qualité de notre équipe locale, combinée à l’expertise technique et commerciale de Glencore et au soutien financier de grande envergure que nous avons apporté a permis à ce projet de devenir une réalité. En tant que gestionnaire de la coentreprise, nous avons travaillé en étroite collaboration avec notre partenaire local pour nous assurer que Koniambo Nickel sera un site de classe internationale et que son exploitation se déroulera en respectant les meilleurs standards en termes d’hygiène et de sécurité, de gestion environnementale et de respect des communautés.”

Glencore est l’une des plus grandes sociétés diversifiées de ressources naturelles et l’une des dix plus grandes entreprises au sein de l’indice FTSE 100. L’entreprise est structurée en trois secteurs d’activité distincts :

  • • Les métaux et les minéraux : en se concentrant sur le cuivre, le nickel, le zinc / plomb, alliages, de l’alumine / aluminium et le minerai de fer, Glencore possède des actifs qui comprennent l’activité minière, l’affinage et les opérations d’entreposage
  • • Les produits énergétiques : Glencore s’est orienté également vers l’exploitation, le transport et le stockage du pétrole et du charbon
  • • Et les produits agricoles : le groupe a enfin investi dans les produits agricoles tels que les céréales, les huiles / oléagineux, le coton et le sucre.

Les activités industrielles et commerciales du groupe sont soutenues par un réseau mondial de plus de 90 bureaux situés dans plus de 50 pays. Les activités diversifiées comprennent plus de 150 sites miniers et métallurgiques, plateformes de production de pétrole offshore, fermes et des installations agricoles. Le groupe offre ainsi près de 190 000 emplois directs et indirects.

La branche nickel de Glencore

Avec des mines et des installations de traitement au Canada, en République dominicaine, en Australie et en Norvège, la branche Nickel de Glencore détient un portefeuille de projets de croissance comme ici en Nouvelle-Calédonie, mais également en Tanzanie. Quatrième producteur de nickel en importance au monde avec une production annuelle de près de 143 000 tonnes de nickel affiné, la filiale commercialise du nickel et du ferronickel considérés parmi les plus purs au monde.

logo glencore xstrata
Koniambo Nickel SAS