EN FR

     

fiche métier
Contrôleur de gestion / Comptable de gestion

Entre tableau de bord financier et données opérationnelles, le contrôleur de gestion est un acteur majeur du pilotage de la performance économique de l’entreprise. Il assure un lien permanent entre les responsables des opérations et la direction par les remontées d’informations qu’il gère.

QUE FAIT-IL ?

Un copilote vigilant
#

Son objectif principal : aider les dirigeants à définir leur stratégie et à s’assurer de sa bonne mise en œuvre à travers le suivi du budget. Il fournit pour cela les instruments de pilotage et de contrôle des opérations que sont les tableaux de bord, les analyses de coûts ou encore l’établissement de prévisions. Dans son équipe, chaque contrôleur de gestion a en charge le suivi budgétaire d’un ou plusieurs centres de responsabilités. Bâtir le budget, réaliser les reporting, analyser et commenter les performances sont ses principales missions. Selon son niveau, il est aussi amené à rendre des rapports auprès du comité de direction et à proposer des mesures correctives lorsque les indicateurs ne sont pas tous au vert !

Un métier polyvalent et diversifié
#

Le contrôle de gestion couvre des domaines variés. Maîtrisant les concepts financiers et comptables, le contrôleur de gestion doit avoir une bonne appréhension des mécanismes de chaque activité. De plus, il contribue à la gestion des systèmes d’informations financiers et comptables ce qui nécessite une bonne compréhension de ces derniers. Enfin, il a un visu sur les systèmes de production et s’assure de la fiabilité des informations transmises aux systèmes financiers en particulier pour l’évaluation des inventaires de produits.

Quelles sont les qualités essentielles ?

Doigté et fermeté
#

Le contrôleur de gestion est en relation directe avec différents postes de l'entreprise. Des superviseurs de premier niveau à la présidence, il doit démontrer qu'il apporte une aide aux services tout en montrant suffisamment de fermeté pour obtenir les réponses voulues.

Les chiffres en tête
#

Esprit d'analyse et de synthèse, méthode : comme toutes les professions du chiffre, le contrôle de gestion demande un cerveau bien structuré. Mémoriser les principaux indicateurs permet d'avancer le chiffre qui fera mouche en réunion de comité de direction. Il faut avoir d'excellentes bases comptables.

Quelle formation ?

Un vaste choix de formation mène à la profession de contrôleur de gestion.

Il existe une licence professionnelle permettant d’accéder aux métiers du contrôle de gestion. Cependant, les grandes entreprises recherchent, de façon préférentielle, des jeunes étudiants avec un diplôme « bac +5 ».

L’accès aux diplômes de niveau Bac+5 (Master Universitaires ou diplômes des Grandes Ecoles de commerce) peut se faire via les Licences en Gestion proposées à l’UNC ou l’EGC (Ecole de gestion et de commerce de la Nouvelle-Calédonie) qui propose des préparations aux concours aux admissions parallèles des Grandes écoles de commerce (accès en 2e année).

A noter aussi la prépa commerciale pour les concours d’accès aux Grandes Ecoles proposée par le partenariat UNC/Lycée Grand Nouméa dans le cadre de la Licence Economie Gestion.

Pertinent à savoir !

Les professions de cadres financiers et de gestion dans les entreprises font parties des cibles du Programme Cadre avenir. Les étudiants dans ces domaines sont donc prioritaires pour l’accès à ce programme qui propose un accompagnement financier et pédagogique durant toute la formation.

Licence : 
• Licence pro Droit, économie, gestion management des organisations spécialité administration générale des PME et PMI

Masters et Mastère :

• Master pro Droit, économie, gestion mention finance, comptabilité spécialité direction financière, contrôle de gestion
• Master pro Droit, économie, gestion mention comptabilité et finance spécialité direction financière, contrôle de gestion et audit interne
• Master pro Droit, économie, gestion mention finance spécialité comptabilité, contrôle, audit
• Master pro Droit, économie, gestion mention comptabilité, contrôle, audit spécialité contrôle de gestion et audit interne
• Master pro Droit, économie, gestion mention sciences de gestion
• Master pro Droit, économie, gestion mention finance, comptabilité, contrôle spécialité finance, contrôle de gestion
• Master pro Droit, économie, gestion mention management spécialité finance d'entreprise et contrôle de gestion
• Master pro Droit, économie, gestion mention comptabilité, contrôle spécialité contrôle de gestion
• Master rech. Droit, économie, gestion mention finance, comptabilité spécialité management et audit en secteur public
• Magistère Economie et finance internationales

Diplômes :

• Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion
• Certificat d'études supérieures dans les métiers de la vente et de la gestion (Bachelor SUP'TG Bordeaux)
• Diplôme de l'institut d'études politiques section économie et finance

A noter qu’en Nouvelle-Calédonie, il est possible de suivre une licence DCG au lycée du Grand Nouméa ainsi qu’une licence professionnelle comptabilité et gestion avec les mentions contrôle de gestion et révision comptable en alternance au sein de la Chambre de Commerce et de l’Industrie.

Retour aux métiers
Koniambo Nickel SAS