EN FR

     

fiche métier
Opérateur de Maintenance

Un vaste domaine, deux métiers clés ! Rois des circuits et moteurs électriques ou maestro des pompes, moteurs hydrauliques et autres vérins… Les opérateurs Electricien-Instrumentiste et Mécanique sont l’un des maillons essentiels de la chaîne de production.

Ce sont les véritables gardiens du bon fonctionnement des multiples et complexes rouages d’un site industriel de classe mondiale !

QUE FAIT-IL ?

Prévention (maintenance préventive)
#

C’est à eux, entre autres, que reviennent la responsabilité d’anticiper les pannes… Grâce à l’entretien régulier des équipements. Pour ce faire, ils établissent des opérations de maintenance régulières selon un échéancier et à l’aide d’une liste à cocher. Ils se doivent de respecter les procédures en vigueur et d’avoir une connaissance précise des équipements et composants sur lesquels ils opèrent. La rigueur est de mise.

Correction (maintenance corrective)
#

Lors d’une panne sur un équipement, l’opérateur est immédiatement appelé. C’est à lui que revient la tâche de réparer celle-ci. Il a également pour mission de consigner et rédiger un rapport à la suite de chaque opération de maintenance corrective. Son sens de l’observation et de la rédaction sont ainsi mis à l’épreuve.

Pro-action/résolution de problèmes (maintenance proactive)
#

C’est sans doute le domaine de la maintenance le plus intéressant et qui demande le plus de connaissances techniques. Au cœur d’une équipe pluridisciplinaire (ingénieur, managers), l’opérateur participe à l’analyse, à l’aide de ce qui aura été consigné dans le logiciel SAP, des actions de maintenance réalisées dans un laps de temps donné, et participe à la mise en place de mesures utiles à la non répétition des problèmes/pannes. L’objectif : éviter que les casses ne se reproduisent !

Quelles sont les qualités essentielles ?

Détails et précision
#

L’opérateur en maintenance industrielle intervient sur des équipements sophistiqués qui demandent des réglages précis. Un degré de trop sur le four ou une trop forte pression dans un vérin, c’est la panne ou l’arrêt de la production assurés !

Curiosité et concentration
#

De part la multitude des équipements sur lesquels il intervient, l’opérateur doit être curieux et avoir une forte capacité à apprendre dans l’action. Ces qualités lui sont essentielles pour pouvoir agir rapidement sur un nouvel équipement.

Prise d’initiative et communication
#

L’opérateur en maintenance travaille en équipe. C’est sur lui que l’on compte pour transmettre les informations relatives, par exemple, à l’usure des diverses composantes d’un équipement… Il doit également être réactif et prendre des initiatives.

Quelle formation ?

L’opérateur en maintenance industrielle possède un bac+2 soit en maintenance industrielle, électricité, électrotechnique ou encore électromécanique.

En Nouvelle-Calédonie, le lycée Jules Garnier propose un BTS électrotechnique.

En plus de ce diplôme, il est également en possession des diverses habilitations électriques telles que Basse Tension (BT), Haute Tension (HT), Chargé d’intervention générale en zone de basse tension (BR), chargé de consignation (BC).

Retour aux métiers
Koniambo Nickel SAS