EN FR

     

fiche métier
Technicien de production

Il est un nouvel acteur essentiel au succès de la production. C’est en effet lui qui assure le suivi de la production en lien avec les chefs de quart, et participe à l’amélioration du procédé.

QUE FAIT-IL ?

Son cœur d’activité : la production
#

Il a la charge du suivi de la ligne de production. Pour ce faire, il participe à la rédaction des procédures et, est le garant de leur application. Afin de garantir la qualité de ce qui est produit, il est amené à réaliser des échantillons. Il doit être, de surcroit, capable de prendre de réagir et prendre les bonnes décisions en cas de dysfonctionnement dans la chaîne de production.

Un binôme parfait avec le chef de quart
#

En effet, le technicien de production est en lien permanent avec le chef de quart. Il peut être amené à le remplacer si celui-ci se trouve absent. De plus, c’est sur le technicien que compte le chef de quart pour lui faire remonter toutes les informations qui pourraient mettre à mal la production et la sécurité.

Polyvalent
#

Comme son nom l’indique, ce technicien est dans le domaine de la production. Polyvalent, il a également la charge d’assurer des inspections des équipements, les opérations de nettoyage et de maintenance de premier niveau sur ces derniers. Si nécessaire, il est amené à prendre les commandes de la salle de contrôle.

Quelles sont les qualités essentielles ?

Communication
#

Le technicien de production coordonne les activités avec les ingénieurs production et maintenance, les chefs de quart et les contremaîtres et les sous-traitants. Au vu du nombre et de la diversité de ses interlocuteurs, il doit être doté de fortes qualités humaines.

Réactivité
#

Il est capable de réagir très rapidement, et en bonne intelligence, en cas d’urgence.

Pédagogue
#

Lorsqu’il a acquis une certaine expertise, le technicien de production doit être capable de transmettre son savoir-faire à des équipes moins expérimentées. C’est un référent dans son domaine.

Quelle formation ?

Plusieurs diplômes sont possibles pour accéder à ce diplôme. En voici quelques-uns :

• BTS Mécanique et automatismes industriels, pour l’industrie manufacturière
• DUT Génie électrique et informatique industrielle
• DUT Génie mécanique et productique
 
• BTS Contrôle industriel et régulation automatique, pour les industries de production en continu

Avec de l’expérience, il est possible d’accéder à un poste de ce type en possédant un CAP ou bac pro dans les domaines privilégiés de la maintenance industrielle, de l’automation etc.

Retour aux métiers
Koniambo Nickel SAS