EN FR

     

fiche métier
Technicien hygiène industrielle

Une des principales missions du technicien hygiène industrielle est de veiller à ce que les salariés travaillent dans un environnement proche du risque zéro. En effet, c’est à lui que reviennent les responsabilités d’évaluer, d’échantillonner ou de participer à la prévention de l’exposition potentielle des travailleurs aux différents risques pour la santé.

C’est ainsi un acteur clé dans le bon déroulement de la démarche sécuritaire de l’entreprise !

QUE FAIT-IL ?

Sa spécialité, la prévention des risques pour la santé des travailleurs.
#

Prévenir les risques est ce que le technicien hygiène industrielle a en tête en permanence. Pour mener à bien cette mission, il échantillonne les contaminants qui peuvent représenter un risque pour la santé du danger pour le travailleur. Ces résultats seront ensuite présentés par ses soins afin que l’entreprise de mettre mette en place les procédures nécessaires à l’élimination l’anticipation des risques. La prévention passe également par l’éducation. Le technicien en hygiène industrielle est donc amené à participer à l’élaboration de contenus de formation. Il mène et anime des campagnes de prévention auprès des salariés de l’entreprise afin de les sensibiliser aux risques encourus, à l’adoption des bonnes pratiques.

Un technicien polyvalent.
#

Les risques dans le domaine de l’industrie sont nombreux et variés. Risques liés à l’amiante, poussières et métaux, aux générations de rayonnements ionisants, aux bruits, aux vibrations projections… la liste est longue. Ainsi le technicien en hygiène industrielle doit avoir de nombreuses connaissances techniques dans des domaines très variés. De plus, il se doit de parfaitement connaître le terrain et les zones de travail. Ses solides connaissances lui permettront ainsi de conseiller au mieux les salariés, dans, par exemple, le choix du bon équipement adapté à la bonne zone de travail.

Quelles sont les qualités essentielles ?

Rigoureux et organisé
#

De par le travail qu’il mène au niveau de l’échantillonnage et de la rédaction des procédures, le technicien doit faire preuve de rigueur et d’organisation afin d’être en mesure d’atteindre les objectifs établis. De plus, il peut être amené à intervenir dans des zones dites à risques, où la rigueur et la concentration sont primordiales.

Un parfait communicant
#

La prévention est une grande partie de son travail. Ainsi, il est au plus proche des travailleurs et doit faire preuve de persuasion et pédagogie afin que chacun d’entre eux adopte les bonnes pratiques en terme d’hygiène industrielle.

Une bonne résistance physique et mentale
#

Il est amené à travailler sur le terrain, par des conditions climatiques parfois difficiles. De plus, il est amené à gérer des imprévus. Enfin, il peut devoir faire face à des résistances quant à l’adoption de nouvelles pratiques et doit mettre son sang froid à rude épreuve.

Quelle formation ?

Pour exercer ce métier, un bac +2 à bac+3 est demandé.

Les domaines de formation sont vastes et variés. Cependant, il est nécessaire de s’orienter vers des BTS, DUT, DEUST dans le champ des pollutions sonores (exposition des travailleurs), atmosphériques, de la réglementation santé sécurité au travail, du risque industriel etc.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à cliquer ici.

Retour aux métiers
Koniambo Nickel SAS